Kabo/Mbrés : Les activités reprennent timidement

Bangui, 24 décembre 2012 (RJDH) – Les activités reprennent  timidement dans les villes de Kabo (nord) et de Mbrés (centre-nord), après  l’attaque de ces localités par les rebelles de la coalition Séléka. Cette information est donnée par des autorités locales et des habitants de ces deux régions, contactées par le RJDH.

Atif Abdel, maire de Kabo,  joint ce matin par le RJDH, explique que la ville est contrôlée par des éléments de la gendarmerie qui font des patrouilles.

« La ville est calme, la population essaie, tant bien que mal, de reprendre les activités. Mais il faut reconnaître que malgré la présence des éléments de la gendarmerie, certaines personnes vivent encore dans la peur. D’autres qui avaient quitté la ville, lors des affrontements, ne sont pas encore de retour », a expliqué Atif Abdel.

Selon lui,  les braconniers qui avaient combattu au côté des rebelles, lors de l’attaque de la ville de Kabo, le 19 décembre dernier, se sont emparés des bœufs  appartenant aux habitants de Kabo. « Ils étaient partis avec plus d’une centaine de bœufs. Jusque là, on ne connaît pas leur destination », a-t-il ajouté.

La même source indique que l’administration fonctionne normalement, mais certains fonctionnaires qui ont fui les hostilités n’ont pas encore regagné leurs postes pour  raison de sécurité. Le personnel soignant est en poste, y compris les commerçants.

Un habitant de cette localité a également témoigné que certaines ONG humanitaires ont évacué leur personnel à Bangui, mais d’autres sont encore dans la ville pour apporter de l’aide à la population.

Par ailleurs, à Mbrés (centre-nord), tout semble être stable. Selon un habitant, il ni une militaires ni rebelle dans la ville actuellement ; et les activités économiques ont repris.

« La population est abandonnée à elle-même. L’administration ne fonctionne pas, nous vivons dans l’insécurité totale, parce qu’il n’y a pas de présence militaire pour assurer la sécurité de la population. Mais celle-ci  vaque normalement à ses occupations », a-t-il ajouté.

Les villes de Kabo et de Mbrés ont été le théâtre d’un affrontement entre les rebelles de l’alliance Séléka et les FACA. Mais ces localités ont été récupérées par les rebelles qui ont quitté ces deux villes  quelque temps après.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :