Nola : La population proteste contre les attaques des rebelles de l’alliance Séléka

Nola, 26 décembre 2012 (RJDH) – La population de la ville de Nola (ouest) a marché, ce mercredi 26 décembre, pour protester contre l’insécurité  générée par la coalition des rebelles ‘’Séléka’’, dans le nord-est, le nord et centre du pays.

Lazard Moraless Ngaya, préfet de la Sangha-Mbaéré a expliqué que l’objectif de cette marche est de protester contre la conquête des villes par les armes,  lancée par les rebelles de la coalition de  Séléka dans la partie nord, nord-est et le centre de la République centrafricaine.

« Nous avons organisé cette marche pour dire non à l’avancée des rebelles et de cesser de prendre en otage la population des localités qu’ils contrôlent », a-t-il dit.

Pour un des jeunes manifestants, de cette localité, il est temps que le gouvernement et les rebelles acceptent de s’assoir autour d’une table de négociation afin de mettre un terme aux hostilités pour que la paix revienne dans le pays.

Cette marche a connu la participation des autorités politico-administratives de la ville. Sur les banderoles que trainent les manifestants, on pouvait lire « non à la guerre, oui à la paix ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :