Bangui : François Bozizé pense que les rebelles du ‘’Séléka’’ sont manipulés par l’Occident

Bangui, 27 décembre 2012 (RJDH) – Le président de la République, François Bozizé, a pointé du doigt ce matin, des puissances étrangères, qui seraient derrière des rebelles de la coalition de rebelles Séléka. Le chef de l’Etat centrafricain estime que ces actions sont orchestrées par ces puissances pour empêcher l’exploitation des ressources naturelles du pays.

Cette déclaration a été faite devant la foule drainée par les ’’Jeunes Patriotes Centrafricains’’, au centre-ville de Bangui. Ceux-ci en étaient à la deuxième journée de manifestation de protestation contre les actions rebelles à travers le pays.

«  J’ai essayé de réfléchir à ces attaques rebelles, et j’ai conclu qu’ils sont manipulés et poussés par des  mains invisibles ; parce que la République centrafricaine commence à émerger ; parce que nous avons une cimenterie ; parce que si on nous laisse tranquille, dans les prochains mois, le pétrole centrafricain va sortir. C’est pourquoi ces puissances orchestrent la destruction de ce pays », a relevé François Bozizé.

S’agissant du dialogue réclamé par les rebelles, il a fait savoir qu’il était le premier à en parler. « Je n’ai pas peur du dialogue », a  souligné François Bozizé dans sa déclaration. Pour lui, toute négociation doit se situer dans le cadre de la déclaration des chefs d’Etat de la CEEAC  qui exigent aux rebelles de retourner dans leurs bases initiales. « On ne construit pas un pays dans la guerre », a-t-il rappelé.

François Bozizé a par ailleurs demandé à la population de manifester, partout à travers tout le pays,  afin de protester contre les attaques et la conquête des villes. Une demande acceptée par les jeunes qui ont prévu trois jours de manifestation.

Par ailleurs, il les met en garde contre tout acte de vandalisme et de violence. « Toutes vos manifestations doivent être pacifiques et dans le respect de la décision des chefs d’Etat de la CEEAC de Ndjaména. Il faut doubler de vigilance dans tous les quartiers de la ville de Bangui. Si vous avez des personnes suspectes, il faut les dénoncer à la police ou à la gendarmerie », a lancé François Bozizé à l’endroit de la jeunesse.

Se prononçant sur les rumeurs autour de la question de son intention  de faire réviser la constitution pour lui permettre de se représenter pour un troisième mandat en 2016, François Bozizé dit ne pas comprendre d’où sort cette information.

« Qui veut toucher à la Constitution ? La Constitution prévoit deux mandats, et les deux mandants sont respectés.  Il ne faut pas tourmenter les gens, il ne faut pas que le peuple se laisse manipuler. Je suis le président de la République et il me reste trois ans selon la constitution  de la République centrafricaine », a-t-il relevé.

Le président de la République rappelle que selon la loi, seul le gouvernement ou l’Assemblée nationale peuvent initier une loi constitutionnelle. Or jusqu’ici, aucune de ces institutions n’a envisagé quoi que ce soit, a-t-il fait savoir.

Depuis le déclenchement des attaques rebelles le 10 décembre, c’est la première fois que le Chef de l’Etat s’exprime en public sur la situation, alors que les rebelles occupent plusieurs villes du pays et qu’ils se trouvent à quelques 340 kilomètres de la capitale Bangui.

Mais alors que le président français, François Hollande affirmait ce matin sur RFI que l’armée française n’interviendrait pas pour défendre le régime en place,  François Bozizé demande à l’ancienne puissance coloniale de l’aider à repousser les rebelles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :