Bangui : une situation sanitaire préoccupante dans les villes occupées par des rebelles

Bangui, 27 décembre 2012 (RJDH) – La situation sanitaire de la population des villes contrôlées par les rebelles de la coalition ‘’Séléka’’, est précaire et nécessite une intervention rapide. Ce sont les propos tenus le mercredi 26 décembre par le docteur Roger Lucien  Nassemnah, directeur de la région sanitaire N° 5.

Selon le Dr Nassemnah, les affrontements qui ont opposé les forces armées centrafricaines (FACA) et les rebelles ont eu des  conséquences graves sur la santé de la  population. De nombreuses personnes ont quitté leur localité d’origine et sont exposées aux risques de tout genre à savoir  les intempéries et les différentes maladies.

« Avec les données qui sont actuellement à notre disposition, des milliers de personnes sont déplacés. L’évolution de la situation laisse à craindre une dégradation de la situation sanitaire et humanitaire dans les zones sous occupation rebelle », a-t-il déclaré.

La région sanitaire N°5 regroupe les préfectures de la Ouaka, de ma Haute-Kotto, le Bamingui-Bangoran et la Vakaga, toutes des zones  contrôlés par les rebelles depuis deux semaines. Il souhaite que des mesures d’urgence soient prises afin d’apporter une assistance à cette population en détresse. Notamment en mobilisant des équipes mobiles de la région et des préfectures sanitaires sous contrôle rebelle, pour une prise en charge sanitaire et humanitaire des victimes.

« Nous lançons un appel à tous les acteurs sanitaires et humanitaires intervenant dans la région de se mobiliser davantage pour la cause des populations», a lancé le docteur Nassemnah.

Par ailleurs il a demandé aux rebelles de faciliter la circulation des équipes sanitaires et des ONG humanitaires intervenant dans les zones de conflits, aux fins d’apporter l’assistance nécessaire aux personnes affectées par ces événements.

Depuis deux semaines, des dissidents des groupes armés de la Convention des patriotes pour la justice et la paix et de l’Union des forces démocratiques pour le rassemblement, réunis dans l’alliance ‘’Séléka’’ ont déclenché des hostilités dans le nord-est puis le centre du pays. Ils ont conquis jour après jours les villes de Ndélé, Sam-Ouandja, Ouadda, Bamingui, Bria, Mbrés, Ippy et Bambari, entre autres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :