Bangui : Des pasteurs protestent contre la rébellion de Séléka

Bangui, 5 janvier 2012 (RJDH) – Les pasteurs des églises membres de l’Association des évangéliques en Centrafrique (AEC) ont marché pour la paix en Centrafrique et le succès du prochain dialogue de Libreville. Ils ont sillonné ce samedi 5 janvier les différentes artères de la ville de Bangui avant de remettre au premier ministre, Faustin Archange Touadéra ‘’une lettre pastorale’’.

« Nous voulons, à travers cette marche, réclamer la paix dans notre pays. Nous demandons aux rebelles de cesser les exactions sur la population civile et d’accepter la main qui leur est  tendue par le président François Bozizé pour une solution pacifique  à cette crise », a déclaré Franco Mbaï, président de l’AEC.

Pour lui, la République centrafricaine a besoin de la paix pour son développement. Il a également demandé à la communauté internationale, notamment à l’ancienne puissance coloniale, la France, d’intervenir dans cette crise pour que la paix revienne en Centrafrique.

Un mémorandum a été remis au premier ministre Faustin Archange Touadéra et à l’Ambassadeur de France à Bangui.  Cette activité intervient après celles organisées par les femmes et les jeunes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :