Bangui : Jules Bernard Ouandé à nouveau Chef d’Etat major des armées

Bangui, 5 janvier 2012 (RJDH) – Le  général Jules Bernard Ouandé a été nommé  vendredi soir à nouveau, chef d’Etat major des armées, par le président François Bozizé. Il remplace ainsi son compagnon d’arme, le général Guillaume Lapo, limogé le 2 janvier dernier, de même que le ministre délégué à la défense, Jean Francis Bozizé.

Cette nomination intervient au moment où le dialogue se prépare entre le gouvernement et les rebelles du Séléka à Libreville la semaine prochaine et que les  hommes de Séléka se trouvent à 160 kilomètres de la capitale. Le président Bozizé accusait déjà l’armée d’être indisciplinée, d’où l’invasion de plusieurs villes par les rebelles, sans aucune résistance.

Le général  Ouandé fut le premier chef d’Etat major des forces armées centrafricaine après le coup d’Etat du 15 mars 2003 qui a porté François Bozizé au pouvoir. Il entre au gouvernement comme titulaire du portefeuille de la sécurité et de l’ordre public. En 2011, il devient député du 8ème arrondissement de Bangui.

Le général Ouandé vient tenter de réorganiser l’armée pour plus de résistance et de discipline, appuyé par le général Bozizé, lui-même ministre de la défense depuis le 2 janvier 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :