Bangui : Des commerçants protestent contre le pillage de Séléka

Bangui, 7 janvier 2012 (RJDH) – Les opérateurs économiques centrafricains ont dénoncé le pillage des entreprises par les rebelles de Séléka dans les zones qu’ils occupent. Ils l’ont exprimé dans un mémorandum, remis au premier ministre Faustin Archange Touadéra le samedi 5 janvier, au terme d’une marche.

Dans le document, les hommes d’affaires centrafricains demandent l’arrêt immédiat de la destruction et du pillage des usines et des entreprises dans les zones sous occupation rebelle et marquent leur adhésion au dialogue comme ‘’vecteur de paix et de la réconciliation nationale’’.

Pour eux, il est important que la communauté internationale appuie la République centrafricaine pour garantir les investissements dans le pays. Ils évoquent aussi les mauvais souvenir des années de guerre qui ont porté une atteint grave à l’économie centrafricaine.

Les opérateurs économiques du pays disent soutenir le processus de dialogue lancé par les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale.

Pendant la prise de la ville de Bambari (centre), la société de ‘’Sucrerie centrafricaine’’ de Ngakobo et une autre d’extraction de l’or ont été pillées par les rebelles. Certaines ONG humanitaires basé dans ces zones ont connu le même sort.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :