Ndélé : Deux véhicules du MFS volés par une bande armée non identifiée

Ndélé, 26 janvier 2013 (RJDH) – Deux véhicules appartenant à l’ONG internationale Médecins sans frontière (MSF) ont été volés le vendredi 25 janvier à Ndélé (nord), par des hommes armés non identifiés. L’acte s’est produit dans l’enceinte de la base de cette structure humanitaire.

D’après les faits rapportés, des hommes armés se sont présentés devant la clôture et ont menacé les gardiens de leur ouvrir le portail. Une fois à l’intérieur, ils se sont emparés des deux véhicules.

L’information est confirmée ce samedi par le chef de la mission de MSF, Sylvain Grounx joint par le RJDH. « Nous avons effectivement constaté que deux véhicules ont été pris par des hommes armés qui ont fait irruption sur notre site, mais nous n’avons pas encore identifié ces personnes », a-t-il déclaré.

La population attribue cet acte aux rebelles de la coalition Séléka. La ville de Ndélé est la première ville du pays à être conquise par les rebelles depuis le 10 décembre dernier. Depuis cette date, les éléments de la Séléka contrôlent toujours la ville.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :