Bangui : Une altercation entre élèves fait des blessés

Bangui, 01 février 2013 (RJDH) – Plusieurs élèves des Lycées Boganda et Gobongo de Bangui sont blessés ce matin après l’intervention des forces de l’ordre venues dissuader une altercation entre eux. Ces éléments des forces de l’ordre ont fait usage de balles réelles et de gaz lacrymogène.

La circulation a été momentanément perturbée ce matin devant le Lycée Boganda de Bangui. Une altercation entre des élèves du Lycée Boganda et ceux du lycée Gobongo a valu l’intervention des forces de l’ordre. L’armée nationale et les forces sud-africaines présentes depuis décembre en Centrafrique étaient même intervenues.

« Un bâtiment annexe du Lycée Boganda est mis en location au lycée Gobongo. Les élèves de ce lycée y font cours. Le problème est parti d’une histoire de nettoyage de la concession où est abrité ce bâtiment.  Les élèves du lycée Boganda reprochaient à ceux de Gobongo de ne pas nettoyer la cour. Un petit groupe commençait donc à se quereller et s’en est suivi des jets de pierres, puis les deux camps étaient sortis sur la route », a témoigné une surveillante du Lycée Boganda au RJDH.

Pour dissuader les manifestants qui bloquent la circulation sur l’une des principales artères qui mène au cœur de centre ville, les éléments de la gendarmerie nationale et de la police qui étaient intervenus avaient tiré en l’air avec des balles réelles et ils avaient également fait usage du gaz lacrymogène, dans l’enceinte de cet établissement.

« Plusieurs élèves avaient été étouffés et d’autres blessés parce qu’ils étaient tombés et piétinés par leur collègues qui prenaient fuite à cause des tirs d’armes », a mentionné l’un des élèves, lui aussi blessé.

Les bruits d’arme ont fait que des éléments de l’armée sud-africaine, dépêchés depuis décembre par le président Jacob Zouma, alors que les rebelles de la Séléka s’approchaient de la capitale Bangui, s’étaient rendus sur les lieux. « Ils étaient nombreux et lourdement armés. Mais après avoir constaté les faits, ils étaient rentrés dans leur base », a dit Eric Feimonazouï, un témoin des faits.

Les blessés avaient été transférés à l’hôpital communautaire afin de recevoir des soins d’urgences.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 464 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :