Boali : Le CEG dépourvu d’infrastructure

Boali, 4 févr. 13 (RJDH) – Le collège d’enseignement général (CEG), de Boali manque d’infrastructure. Cette situation oblige le corps administratif et le personnel enseignant à transformer une salle de classe en bureau, a déploré le directeur de cet établissement, André Nguérékane.

La salle de classe qui devrait abriter les élèves de la classe de 3ème,  nous l’avons transformé en bureau. En plus, le collège est dépourvu de bibliothèque, les salles de classes n’ont pas de portes et les toitures sont délabrées, ce qui entraine souvent le vol des table-bancs », a-t-il fait savoir.

La même source précise que pendant les heures de permanence, les professeurs sont obligés de restés debout parfois ils se promènent dans la cours, les conseils de classe sont souvent tenus sous des arbres dans la cours.

« Nous demandons à l’Association des parents d’élèves et aux partenaires de nous aider à construire des bâtiments appropriés pour nous permettre de bien travailler », a-t-il déclaré.

Le CEG de Boali a été construit en 2001 et compte actuellement 627 élèves.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :