Bangui : Les élèves des lycées Boganda et Gobongo cohabitent à nouveau

Bangui, 13 févr. 13 (RJDH) – La hache de la guerre est finalement enterrée entre les élèves du lycée Boganda et du lycée Gobongo après les échauffourées du début de la semaine dernière.  Les élèves se sont salués et les autorités scolaires des deux établissements ont renoué le contact sous le drapeau en présence  du ministre en charge  de l’éducation nationale.

Selon le président de l’association des parents d’élèves du lycée Barthelemy Boganda, Cyr Gédéon Ngaisse, « chaque parent doit veiller sur l’éducation de son enfant à la maison avant que celle-ci soit complétée par les enseignants à l’école, afin d’éviter d’autres désagréments ».

« Aujourd’hui, l’éducation est délaissée par les parents et c’est ce qui fait que nos enfants ont cette culture de la violence », a fait savoir le président de l’association des parents d’élève du Lycée Barthelemy Boganda.

Cyr Gédéon Ngaisse affirme que son association compte organiser dans un avenir proche, une campagne de sensibilisation dans les lycées afin d‘éduquer et de conscientiser les élèves à la culture de la paix et de la non-violence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :