Batangafo : Déplacement de la population après un assassinat commis par la Séléka

Batangafo, 25 févr. 13 (RJDH) – Un jeune homme âgé d’une trentaine  a été tué ce lundi 25 février par des éléments de la coalition Séléka au village de Gofo, situé à sept  kilomètres de la ville de Batangafo (nord). Les habitants de cette localité ont pris fuite pour trouver refuge dans la ville de Batangafo.

D’après les témoignages recueillis par le correspondant du RJDH à Batangafo, les rebelles ont envahi le village ce matin à 5 heures.  Ils ont fait des tirs en l’air mettant la population en débandade. La victime voulait s’échapper avec sa moto que les rebelles voulaient  prendre par la force. Face au refus, ils l’ont abattu », a témoigné un habitant sous couvert de l’anonymat.

La semaine passée, les hommes de la Séléka ont fait irruption dans le village même, ils ont pris le véhicule des religieux et une somme d’argent dont on ignore le montant.

Informée de la situation une source proche des Forces armés centrafricaines basées à Batangafo a fait savoir que ses éléments ne pouvaient pas se rendre sur les lieux faute de moyen logistique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :