Obo : Le rayon de sécurité fixé à nouveau à 20 kilomètres

Obo, 27 févr. 13 (RJDH) – Désormais la population de la ville d’Obo (sud-est) peut se déplacée dans un rayon de 20 kilomètres autour de la ville. C’est la déclaration faite ce mercredi 27 février, par les conseillers américains pour la traque à Kony, lors de la réunion de sécurité.

« Cette distance fixée permet aux forces tripartites de mieux surveiller et de contrôler les zones.  Les chefs des villages et des quartiers sont impliqués dans la diffusion de ces informations à leurs populations respectives » a fait savoir un officier des conseillers américains à Radio Zéréda.

La même source a indiqué que les habitants de la ville d’Obo et les villages environnants ne peuvent pas  dépasser cette délimitation pour éviter la confusion de la surveillance des forces tripartites.

Par contre, une équipe des troupes Ougandaises est désormais basée au village de Gougbéré, situé à 5 kilomètres, de la ville d’Obo, afin d’assurer la sécurité des habitants de ce village.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 460 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :