Bangui : Accès difficile à l’eau potable à Ngola

Bangui, 28 février 2013 (RJDH) – Les habitants du quartier Ngola, situé dans la commune de Bégoua ont des difficultés à s’approvisionner en eau potable. Le seul forage qui dessert la population de cette zone est envahi  par les cimetières.

« Trouver de l’eau potable dans notre quartier est un véritable calvaire. Notre unique forage se retrouve maintenant entre les tombes. Les gens ne peuvent plus l’utiliser, de peur d’être contaminés par les maladies », a déclaré Paul Nganatoua, chef du quartier Ngola.

Il a également souligné que face à cette situation, la population de ce quartier utilise l’eau de la rivière pour faire ses besoins. « La majorité des gens ici utilisent l’eau de puits et de la rivière Ngola, pour faire la lessive et parfois même pour préparer le repas. Mais il y a des personnes mal intentionnées qui viennent la nuit pour déféquer dans cette rivière  » ; a-t-il ajouté.

Selon l’agent d’hygiène de cette localité Armel Bembé,  la population court un risque  de contamination. « Cette  source telle qu’elle se présente, regorge toute sorte de parasites entre autres l’amibe et la bilharzie. De préférence, il faut que l’eau soit traitée avant son utilisation » a-t-il dit.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 460 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :