Bangui : Mise en garde sur l’exposition des légumes sur les marchés

Bangui, 28 février 2013 (RJDH) – Les légumes étalés à même le sol dans certains marchés de la ville de Bangui, constituent un danger pour la santé de la population. Le non respect des règles d’hygiène par les commerçants expose les consommateurs à la contamination de plusieurs maladies à savoir la parasitose, la tuberculose, a fait observer Lucie-Blanche Poste, chef de service d’assainissement à l’hôpital communautaire de Bangui.

D’après le constat fait par le RJDH ce matin sur les marchés de la place, plusieurs commerçants étalent les aliments par terre à la merci de la poussière et des microbes.

Du marché Tournant dans le 8ème arrondissement de Bangui, au  marché Yassimandji, dans le 5ème arrondissement en passant par le marché Miskine,  les commerçantes exposent les légumes à même le sol.

« Ces commerçantes ne respectent pas mes consignes. Souvent je leur dis d’exposer leurs produits sur des tables bien propres, mais elles ne veulent pas mettre en application ces consignes. Elles  jouent avec la santé de la population », a déploré  Victor Pougaley, responsable du Marché Tournant.

Il souligne que la poussière soulevée par les véhicules, se dépose sur les aliments. « C’est la saison sèche, il y’a des microbes entrainés par le passage des véhicules qui sont susceptibles de contaminer la population », a ajouté Victor Pougaley.

Quant à Henriette Kidima, déléguée des commerçantes au marché Yassimanzi, la consommation des légumes étalés sur le sol constitue la source de beaucoup de maladies. « En plus, les vendeuses sont plus proches de la route, ce qui est un risque d’accident et une perte d’économie. Ces vendeuses subissent souvent des conséquences de ces actes, mais elles sont toujours récalcitrantes », a-t-elle souligné.

Selon Lucie-Blanche Poste, chef de service d’assainissement à l’hôpital communautaire de Bangui, « les aliments vendus tout le long de la  route sont un véritable danger  pour le public. La poussière est un agent de propagation des bactéries sur ces nourritures et les consommateurs courent un risque sanitaire », a-t-elle expliqué.

« Les légumes exposés sur le sol, les aliments vendus près des hôpitaux, sont les sources de la contamination aux maladies, entre autres, la tuberculose, les verres intestinaux, les diarrhées rouges ou sanglantes, les vomissements », a souligné Lucie-Blanche Poste.

Elle poursuit que « beaucoup de maladies ne peuvent pas être éradiquées dans le pays à cause de ces mauvaises pratiques ».

« La prise de conscience de tous est un travail de longue haleine. Il faut une sensibilisation de masse des chefs de quartiers, des agents communaux, des services d’hygiènes et d’assainissement pour lutter contre ces mauvais comportements », a dit la chef de service d’assainissement à l’hôpital communautaire de Bangui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 464 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :