Bangui: Des médias impliqués dans la lutte contre la violence basée sur le genre

Bangui, 2 mars 2013 (RJDH) – Une vingtaine de professionnels de medias venus de Bangui et de l’arrière-pays  ont été entretenus sur la notion de violence basée sur le genre, notamment les exactions que les femmes subissent pendant les moments des conflits, le lundi 1er mars, sur initiative du Bureau intégré des nations unies en Centrafrique (BINUCA).

Cette assise a permis aux  participants d’être édifiés sur des modules entre autres, les différents types de violences lors des conflits armés, comment diffuser une information sur les violences.

Depuis l’enclenchement de la crise par la Séléka en Centrafrique, plusieurs cas de violences basées sur le genre ont été enregistrés. « Les professionnels des medias ont un rôle très important à jouer dans la gestion de la violence basée sur les genres », a précisé la chargée de la mobilisation sociale du Binuca, Catalina.

Cette rencontre a pris fin en début d’après-midi. Le conseiller en communication de l’ONU, Mathias Arnlod, souligne qu’une demi-journée de formation ne suffit pas pour tout apprendre, mais « c’est un bon début. On pourra y revenir  et élargir le champ de discussion », a-t-il insufflé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :