Bangui : La sécurité renforcée dans la capitale aux points stratégiques

Bangui, 2 mars 2013 (RJDH) – Les patrouilles militaires se multiplient et la présence des hommes en armes est renforcée aux frontières maritimes et à l’entrée de la capitale Bangui, après la reprise des hostilités par une aile dissidente de la Séléka au début de la semaine.

Pour les noctambules, ils ont dû remarquer les va-et-vient incessants des véhicules des éléments de Forces armées nationales et de Forces armées Sud africaines. Ces véhicules lourdement armés font de relais dans la capitale en allant d’un point à un autre pour marquer leur présence.

« Je suis surpris hier nuit du dispositif mis en place par les FACA pour patrouiller dans la ville même avant les heures du couvre-feu. A chaque quart d’heure, un véhicule de la garde présidentielle doit passer et à bord duquel plus d’une quinzaine de soldats bien équipés. Ce fait a renait notre psychose déjà latente depuis un certain temps », a expliqué un habitant du quartier Damala, dans le 8ème arrondissement de Bangui.

En longeant le fleuve Oubangui, la force navale renforcée par d’autres corps a également pris position pour sécuriser le fleuve. « Des rumeurs circulaient dans ces derniers temps faisant état de l’infiltration des rebelles de la coalition Séléka dans la capitale par le fleuve. Je ne suis pas étonné de voir des militaires au bord du fleuve pour contrôler les entrées et les sorties », a confirmé un piroguier, habitants du quartier Ouango dans le 7ème arrondissement.

Le lundi 25 février, les quelques 1700 éléments de la Séléka qui avaient été stoppés à une dizaine de kilomètres de la ville stratégique de Damara, avaient voulu briser les accords de paix de Libreville pour entrer dans la capitale centrafricaine. « Ce sont les mêmes personnes qui avaient voulu commettre ce forfait qui continuent d’orchestrer ces choses. Leur objectif est clair, faire perdurer l’instabilité en Centrafrique », a fait savoir le ministre de la communication et membre de l’autre branche de la Séléka qui a intégré le gouvernement d’Union nationale, Christophe Gazam-Betty.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 464 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :