Bangui : Les exactions de la Séléka continuent

Bangui, 2 mars 2013 (RJDH) – Les habitants des villes occupées par la rébellion de la coalition Séléka continuent de subir les exactions commises par ces rebelles. Un jeune commençant de la ville de Kabo (nord) est ligoté et passé à tabac ce samedi 2 mars. Un conducteur de mototaxi a été également  battu et sa moto emportée,  le mercredi 27 février à 25 kilomètres de la ville de Damara (centre) par  des éléments de la coalition Séléka.

D’après les faits relatés par un habitant de la ville de Kabo joint ce matin par le RJDH, la victime a été accusée d’être de connivence avec  les éléments des forces armées centrafricaines et de garder les affaires des agents de l’Etat de cette zone qui sont en fuite.

« Ce jeune homme se trouve encore entre les mains de ces rebelles. Ils exigent à ses parents de leur verser une somme d’argent comme rançon, avant sa libération », a témoigné cet habitant.

Dans les villes sous contrôle rebelle, il ne se passe pas un seul jour sans que ces derniers commettent des exactions sur la population, selon des temoins.

A Damara, un jeune homme conducteur de taxi-moto a subi les mêmes sorts. D’après les témoignages de la victime qui est transférée dans un hôpital à Bangui pour des soins, la scène s’était déroulée devant une barrière érigée par les rebelles de la Séléka. « Quand j’étais arrivé devant la barrière, un des rebelles m’a demandé de faire les formalités. Il m’a également demandé de lui donner une somme de 10 000 FCFA. Comme je n’avais pas cette somme, les rebelles se sont rués sur moi. J’ai reçu des coups de crosse. C’est ainsi qu’ils ont pris ma moto », a-t-elle relaté.

Allongé sur son lit de l’hôpital de l’hôpital, la victime présente  des blessures au niveau de la tête, à l’épaule, au dos et sur les plants de pied.

La même source a souligné que ces rebelles qui se trouvent dans la ville de Damara se livrent à plusieurs cas d’exactions sur la population et des pillages des églises et des bâtiments administratifs. « Les rebelles de la Séléka ont tout détruit. La population est dans la brousse.  Ils violent les femmes et les jeunes filles », a-t-elle fait savoir.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 460 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :