Boali : Dysfonctionnement des activités scolaires à cause du manque d’enseignants

Boali, 5 mars 2013 (RJDH) – L’école primaire du secteur Pama dans la sous préfecture de Boali (sud-ouest), connaît un dysfonctionnement dû au manque de personnel enseignant. Cet établissement d’un cycle complet et qui compte plus de 300 élèves n’est tenu que par un seul enseignant contractuel.

En absence des enseignants, l’unique instituteur contractuel, Pierre Mborokonzon Kollongo, se dit obligé de tenir tous les niveaux au quotidien.

« Par jour, je m’organise à enseigner les élèves par niveaux. Les enfants inscrits en Cours préparatoire niveau 1 et 2  suivent les enseignements de 7 heures à 9 heures. De 10 heures à 11 heures 30 minutes, je prends les élèves de cours élémentaire du premier et deuxième niveau, et ceux de cours moyens entrent de 11 heures 30 minutes pour sortir à 13 heures 30 minutes », a-t-il expliqué.

Cette situation fait que les parents d’élèves préfèrent orienter  leurs enfants vers d’autres activités au détriment des études. Parce que « la qualité de l’enseignement n’est pas appréciable dans la mesure où toutes les salles de classes ne sont tenues que par un seul enseignant », a mentionné un père d’enfant.

L’école Pama a été créée depuis 1965 et elle a été réhabilitée en 2009 par l’ONG ICDI.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 460 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :