Bangui : Le personnel d’appui de l’hôpital pédiatrique réclame quatre mois d’arriéré de salaire

Bangui, 6 mars 13 (RJDH) – Le personnel d’appui de l’hôpital pédiatrique de Bangui est en grève depuis le lundi 4 mars pour réclamer du gouvernement le payement de quatre mois d’arriéré de salaire. Cette situation inquiète certains parents des enfants malades qui craignent les conséquences de cette grève sur les enfants malades.

« C’est depuis quatre mois que nous n’avons pas reçu nos salaires. Le gouvernement paie tous les mois le salaire des fonctionnaires. Mais nous, pour avoir nos salaires, il faut toujours faire la grève, alors que nous bénéficions seulement de salaire d’un catéchiste qui ne couvre même pas la moitié de nos besoins », a déclaré un des délégués du personnel d’appui sous couvert de l’anonymat.

La même source a souligné que plusieurs démarches ont été menées auprès des autorités du pays, mais il n’y a pas une réponse favorable. « Nous avons rencontré les membres du cabinet  du ministère de la santé, le directeur du Trésor public, mais nous avons eu aucune suite favorable. A chaque fois on nous demande de patienter. Mais nous allons patienter jusqu’à quand. Alors que nos familles traversent des moments difficiles », a-t-elle fait savoir.

L’une des grévistes qui a également requis l’anonymat a affirmé que « tant que le gouvernement ne verse pas la totalité de nos salaires, il n’y aura pas la reprise des activités. Nous allons suspendre les services minimums pour demander à nos collègues de rester à la maison ».

Inquiétude des parents des malades face à cette grève

Beaucoup des parents d’enfants malades qui se trouvent à l’hôpital pédiatrique de Bangui s’inquiètent des conséquences de cette grève qui pourraient avoir une répercussion négative sur la santé de leurs enfants.

« Quand j’étais arrivé hier aux environs de deux heures du matin avec ma fille qui est malade, personne n’était surplace pour s’occuper d’elle. J’ai demandé des renseignements et c’est ainsi qu’on m’a fait savoir que le personnel d’appui est en grève », a déclaré Sonia Goungaï, une mère de famille.

Patrick Bissakonou, père d’un enfant malade, souhaite qu’une solution soit vite trouvée pour éviter des cas de décès chez les enfants malades. « Depuis que j’ai fais un mois ici, j’ai constaté qu’il n’y a que le personnel d’appui qui s’occupe des malades. Ces gens doivent êtres traités comme les autres personnels soignants », a-t-il ajouté.

Une assemblée générale est prévue pour le vendredi prochain par le collectif du personnel d’appui afin de voir les actions qui seront menées dans les jours à venir si aucune réponse n’est donnée à leurs revendications.

Il y a quatre mois, une grève semblable a entraîné la mort de plusieurs enfants, avant que le gouvernement intervienne pour satisfaire la revendication du personnel d’appui.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 460 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :