Bangui : Les religieux appellent une seconde fois à la cessation des hostilités

Bangui, 6 mars 13 (RJDH) – Les religieux centrafricains demandent pour la seconde fois la cessation immédiate des hostilités et au cantonnement des rebelles de la coalition Séléka. Après une mission d’une semaine qu’ils ont effectuée dans les zones occupées par les rebelles, catholiques, musulmans et protestants ont fait un état de lieu déplorable et ont demandé aux parties prenantes dans la crise de faire des concessions.

L’état des lieux que dressent les religieux confirme les informations qui arrivent de l’intérieur du pays, depuis le début des hostilités déclenchées par les éléments de la coalition Séléka en décembre. Les bâtiments administratifs détruits, les hôpitaux et les établissements scolaires saccagés, les activités socioéconomiques et administratives paralysées.

En outre, les religieux ont également mentionné la souffrance des populations. « Nous avons vu des hommes dépourvus de leur dignité, des femmes qui ont tout perdu et des enfants qui ont perdu leur droit. Nous portons un sentiment de désolation et nous avons pitié de ces personnes », a dit Monseigneur Dieudonné Nzapalainga qui représente la communauté catholique.

Les leaders religieux de Centrafrique ont affirmé qu’il y avait un risque réel pour le déclenchement d’un conflit interreligieux dans les arrières pays. « Nous avons parlé avec les gens et nous avons compris qu’effectivement, chrétiens et musulmans devaient s’affronter. Notre descente sur le terrain a permis de désamorcer cette mine et maintenant nous pouvons dire que tout est rentré dans l’ordre », a affirmé l’Imam Kobine Layama de la communauté musulmane.

Les religieux s’accordent à demander aux parties prenantes dans cette crise, de faire de leur mieux pour remédier à la situation actuelle dans le pays. « Le pays vit dans une situation catastrophique et tout le monde doit faire des concessions pour apaiser la souffrance des centrafricains.

En mars dernier, les communautés religieuses de Centrafrique avaient alerté sur un possible conflit entre musulmans et chrétiens. A l’époque, les membres de la Séléka, issus de la communauté musulmane s’en prenaient aux chrétiens et détruisaient leurs lieux de culte.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 460 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :