Obo : Une femme tuée par des inconnus

Obo, 6 mars 13 (RJDH) – Le corps d’une femme en état de décomposition a été retrouvé la semaine passée,  à environ 60 kilomètres de la ville d’Obo (sud-est). Le cadavre a été retrouvé par les éléments de l’armée ougandaise basés à Obo,  dans le cadre de la lutte contre la rébellion de l’Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony.

Le corps a été découvert sur l’axe  Obo-Djéma, à environ 20 kilomètres du lieu où les éléments de la  LRA avaient  attaqué un groupe de pêcheurs, le 24 février dernier.  Au moment de cette attaque, un homme a été tué et deux autres membres de l’équipe ont été enlevés par ces rebelles.

L’information a été livrée par un officier des Forces armées centrafricaines, lors de la réunion hebdomadaire de sécurité. Celui-ci a précisé que le corps de cette femme a été inhumé sur place par les éléments de l’armée ougandaise. Et il n’y a aucun indice pouvant indiquer l’identité de la victime.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 460 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :