Mbaïki : L’OFCA porte plainte contre un présumé agresseur

Mbaïki, 11 mars 2013 (RJDH) – La présidente de l’Organisation des femmes centrafricaines (OFCA) de Mbaïki, Susanne Malonga a porté plainte contre un homme qui a battu son épouse le 8 mars, alors que celle-ci était avec ses paires en train de célébrer la journée internationale de la femme.

Le chef d’antenne de l’ONG Conseil danois pour les réfugiés (DRC) de Mbaïki,  Euloge Ibrahim, a fait savoir que l’incident s’est produit dans la nuit du vendredi  8 mars à  20 heures,  pendant que certaines femmes continuaient de fêter la journée internationale de la femme. Le présumé agresseur  a battu son épouse qu’il aurait soupçonné d’adultère.

La victime  a reçu des blessures partout sur le corps, elle est restée les deux yeux fermés car le présumé agresseur a failli lui crever les yeux.

Indigné par cet acte de violence, le collectif des femmes de l’OFCA, représenté par Susanne Malonga a porté plainte contre le mari à la gendarmerie de Mbaïki.

La victime se trouve encore à l’hôpital de cette localité pour des soins médicaux et le présumé agresseur est maintenu à la gendarmerie pour des fins d’enquête.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 460 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :