Batangafo : L’ONG COIAP assiste des victimes des exactions de la Séléka

Batangafo, le 19 mars 2013 (RJDH) – Les habitants de Kabo qui ont fui les exactions des  rebelles de la Séléka, pour se réfugier à Batangafo (nord), ont reçu des lots de médicaments ce mardi 19 mars, de la part de l’ONG Coopérative internationale de l’armature des pêches (COIAP).

Selon le docteur Kaïmba Notoumba, coordonateur de COIAP, cette aide va permettre aux déplacés internes de se prendre en charge dans leurs zones de cachette, afin de baisser le taux de mortalité et de soulager certaines charges qui pèsent sur l’ONG Médecin sans frontière.

« Nous allons également consulter les déplacés qui sont malades, afin de leurs fournir des médicaments pour leurs soins », a-t-il dit.

Jeannette Kofikété, l’une des  bénéficiaires a affirmé que cette aide est la bienvenue pour les déplacés internes qui souffrent de toutes sortes de maladies dans la brousse. « Dans notre lieu de cachette, nous sommes exposés aux différentes maladies. La majorité des enfants souffrent du paludisme, de la fièvre jaune et des parasites », a-t-elle ajouté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :