Kouango : Difficile cohabitation entre les rebelles de la Séléka et les autochtones

Kouango, 19 mars 2013 (RJDH) – La population de Kouango (Sud), une des localités sous occupation des hommes de la Séléka, se plaignent de leur cohabitation avec ces rebelles. Selon les témoignages recueillis par le RJDH, ces hommes armés sont très agressifs et n’hésitent pas à faire usage de leurs armes sur la population.

Les habitants de Kouango ont fait savoir que ces rebelles  commettent souvent leur forfait avec l’appui de certains jeunes natifs de la ville, qui doigtaient les victimes.

« Il suffit de dire qu’une personne est de coloration politique du parti ‘’KNK’’ ou qu’elle est un agent de l’Etat, pour que les rebelles se jettent sur lui », a témoigné un habitant de Kouango qui a réussi à regagner Bangui par voie fluviale.

En plus des agents de l’Etat et les pro-Bozizé, la même source ajoute que les habitants qui ont un peu de moyen financier ou qui ont des outils de valeur sont indexés par les jeunes aux rebelles. « Un instituteur a été battu par les rebelles, car il voulait défendre un agriculteur chez qui les hommes de la Séléka ont pris de force ses deux paires de bœufs qui lui servaient de faire la culture attelée », a-t-elle illustré.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 460 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :