Mbaïki : La ville accueille les déplacés de Bangui

Mbaïki, le 23 mars 2013 (RJDH) – Une partie des habitants de Bangui  ont quitté la ville le vendredi 22 mars et se trouvent dans la ville de Mbaïki (sud), localité située à une centaine de kilomètres de Bangui. Après l’annonce  de la prise de la ville de Damara et la tentative de l’occupation de la ville de Bossangoa (nord) par les rebelles de la Séléka.

 Les déplacésD’après les témoignages d’un habitant de cette localité joint ce matin par le RJDH, ces personnes commençaient à entrer dans la ville au début de l’après midi. « La majorité de ces déplacés sont des femmes et des enfants. Certains sont accueillis par la population locale et d’autres sont dans les auberges de la ville », a-t-il dit.

Cette  source a par ailleurs souligné que les auberges sont saturées et ce matin, les prix des produits de première nécessité et les denrées alimentaires connaissent une hausse de prix. « La cuvette de manioc qui se vendait à 2 500 FCFA, coûte actuellement 3 500 FCFA. Et le savon qui coûtait 150 FCFA se vend à 250 FCFA », a jouté cette source.

Malgré le retour au calme, certains habitants des quartiers situés à la sortie nord du pays  ont quitté leur localité pour trouver refuge vers les quartiers du sud.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 462 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :