Bangui : Des enfants associés aux groupes rebelles ont repris les armes aux côtés de la Séléka

Bangui, 6 mars 2013 (RJDH) – Plus de 270 enfants dont l’âge  varie entre 15 à 17 ans ont repris les armes pour combattre aux côtés de la coalition rebelle de la Séléka. Il s’agit des enfants associés au groupe armé de l’Union des forces démocratique pour le rassemblement (UFDR) qui ont été identifiés par une structure internationale et sont en phase de réinsertion sociale.

D’après des informations rapportées vendredi 5 avril au RJDH, ces enfants ont échappé au contrôle de leurs encadreurs pour regagner les rangs de la coalition Séléka.

Un encadreur de ces enfants a fait savoir que la majorité des enfants étaient désarmés à l’époque dans les rangs de la rébellion des Forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR), qui est l’important groupe de la Séléka actuelle. Ils suivaient une formation professionnelle pour leur réinsertion dans la communauté.

La même source a mentionné que c’est au moment où les éléments de la Séléka passaient dans leurs localités que ces enfants ont fui le centre de prise en charge transitoire pour reprendre les armes. « Ces derniers temps, nous avons constaté que tous ces enfants ont refusé de faire la formation professionnelle. Ils  ont préféré réintégrer les groupes armés et venir jusqu’à Bangui prendre le pouvoir »,  a dit l’encadreur.

Il a ajouté que les enfants ont repris les armés parce que la formation a été interrompue suite aux attaques de la Séléka. Il a ajouté qu’une campagne de recrutement a été lancée dans la localité par la Séléka avec des promesses d’argent.  « L’idée qui leur a été inculquée par les groupes armés était de combattre afin de protéger leur région et  surtout de prendre le pouvoir.  Les activités socioprofessionnelles pour eux, n’avaient plus d’intérêt », a-t-il relaté.

Au début des attaques des hommes de la Séléka, l’Unicef avait dénoncé et condamné ces recrutements qui remettaient en cause l’implication des forces et groupes armés au respect de la convention relative aux droits de l’enfant qui interdisait l’utilisation des enfants par les forces et les groupes armés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :