Bangui : Des femmes fuient le quartier Boy-rabe à cause de la violence sexuelle

Bangui, 16 avril 2013 (RJDH)-Certaines femmes habitant le quartier Boy-Rabe dans le 4ème arrondissement de Bangui, continuent de quitter ce matin cette localité afin d’échapper au viol  que se livrent en ce moment les éléments de la Séléka, suite au nombreux cas de  pillage enregistrés ce week-end lors de l’opération du désarmement.

D’après le témoignage d’une femme qui est en fuite,  « des femmes qui essaient de rentrer  chez elles après les hostilités du dimanche, certaines ont été violées. Il y avait aussi des jeunes  filles dont l’âge varie de 12 à 14 ans qui ont subit le  même sort. C’est pourquoi nous sommes obligées de quitter  en attendant un véritable retour au calme », a-t-elle relaté.

Un autre témoin a également fait savoir que la fille d’un pasteur  a été violée par les éléments de la Séléka dans la journée du lundi 15 avril  dans la matinée. Elle ajoute que ces hommes armés ont profité de l’absence des habitants qui ont fuis les hostilités  du dimanche  « pour abuser de quelques femmes qui sont restées sans défense ».

Joint ce matin par le RJDH, un habitant de cette localité qui a confirmé cette information, a également affirmé que quatre cas de viol sexuels  ont été enregistrés depuis le dimanche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :