Bangui : Les conducteurs de mototaxi victimes de la tuberculose

Bangui, 19 avril 2013 (RJDH)- Quatre conducteurs des taxi-motos du 8ème arrondissement de Bangui, sont victimes de la tuberculose, un diagnostic confirmé par Félix Ndaikoua, infirmier à l’hôpital communautaire.

« La propagation de cette maladie va plus vite et peut atteindre plusieurs personnes en temps record. La tuberculose se transmet d’une personne à une autre, par le vent et la poussière », a expliqué Félix Ndaikoua, infirmier traitant à l’hôpital communautaire.

Une  des victimes affirme que les conducteurs de taxi-motos sont quotidiennement exposés à des maladies de tout genre. « J’ai des douleurs thoraciques aigues et je tousse continuellement. Mon crachat est mélangé de sang. Après des analyses qui m’ont été prescrites et que j’ai faites au laboratoire, les résultats révèlent que j’ai la tuberculose », a-t-il témoigné.

Il poursuit que cette situation est un danger pour les clients que « nous transportons. Je déplore que nous soyons des agents de la propagation de la tuberculose pour ceux que nous transportons », a-t-il  relevé.

Félix Ndaikoua a indiqué que la prise en charge de ces conducteurs de taxi-motos sera effective une fois que la sécurité se rétablisse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :