Bangui : 42 cas de tuberculose enregistrés en trois mois au centre de santé de Malimaka

Bangui, 25 avril 2013 (RJDH) – Au total, 42 nouvelles  victimes de la tuberculose, ont été enregistrées  dans le premier trimestre de l’année en cours au centre de santé de Malimaka dans le 5ème arrondissement de Bangui.  « Le nombre a doublé et c’est dangereux, puisque nous luttons pour qu’il n’y ait plus de tuberculose de mon vivant »,  a fait observer le chef de centre Etienne Godénaha.

Docteur Godénaha a souligné que le nombre des malades pris en charge au centre de santé de Malimaka reste au tour d’une  vingtaine, mais actuellement, il est en hausse.  Cette situation inquiétante est liée d’une part au déplacement des personnes d’une ville à une autre à cause de l’insécurité et d’autre part à la contamination et non observation des règles qui consistent à éviter la tuberculose par la population.

« Toutefois la prise en charge de ces  malades de tuberculose ne pose pas de problème actuellement, au niveau de centre de santé », a-t-il relevé. Avant de lancer un  appel aux donateurs de ravitailler le centre  en médicaments anti paludéens car le besoin se fait sentir actuellement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :