Obo : Les agents de l’Etat lancent un SOS à la population

Obo, 25 avril 2013 (RJDH) – Les fonctionnaires et agents de l’état de la ville d’Obo (sud-est) demandent à la population de voler à leur secours. Ces derniers ont affirmé avoir des difficultés financières depuis le renversement du pouvoir par les Séléka. Une demande formulée, le mercredi 24 avril, lors de la réunion de sécurité.

D’après  les informations rapportées au RJDH par la Radio Zéréda, les agents de l’Etat sont restés depuis la chute du régime Bozizé sans percevoir leur salaire et font face à de  sérieux problèmes alimentaires. A l’issue de leur demande, les personnes présentes à cette réunion ont mobilisé une somme de 14 000 FCFA, afin de les soutenir.

Il était ressorti leur de cette  assise que  des armes de guerre circulent d’une manière illégale dans la ville d’Obo. A cet effet, les  forces  ougandaises comptent  doubler de vigilances  en érigeant des barrières de contrôle dans le but de stopper  les  armes de guerre et munitions en circulation dans la ville.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :