Bozoum : Un enseignant tué par les éléments de la séléka

Bozoum, 27 avr. 13 (RJDH) – Un enseignant a été assassiné, le  jeudi 25 avril, à Bozoum (nord), par des éléments de la Séléka. Ces hommes en arme ont également volés deux véhicules, appartenant à un commerçant et à un religieux. 

Ces exactions sont intervenues après une  réunion tenue par des responsables de cette coalition avec les  autorités locale, en présence d’un consul tchadien. L’objectif de cette assise  était de  discuter des modalités afin  d’instaurer la paix et la sécurité dans la préfecture de l’Ouham Pendé.

Mais la population se dit surprise de voir des éléments de la Séléka qui se sont rendus  dans deux villages situés à 70 kilomètres de la ville  sur l’axe Bozoum-Bossangoa pour piller. « C’est dans ces localités qu’ils ont volé deux véhicules, l’un était à un  commerçant et l’autre appartenaient  à un abbé de la mission catholique de Bozoum », a relaté un habitant de cette localité.

Un enseignant habitant le village a été abattu par ces hommes, car la victime aurait refusé d’obéir aux exigences de ces assaillants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :