Mbaïki: Des tirs de sommation paniquent la population

Mbaïki, 6 mai 2013 (RJDH) – Les habitants des quartiers Yérima et  Gbaté ainsi que des villages environnants de la ville de Mbaïki (sud) ont été paniqués dans  la nuit du samedi 4 et le dimanche 5 mai, suite à des tirs de sommation font par des éléments de la Séléka basés dans cette ville. Une situation qui a une fois de plus créé la psychose au sein de la population qui était en train de sortir de sa cachette.

« Les éléments de la Séléka détachés à Mbaïki, constituent un handicap à tout projet de société envisagé par la population par apport aux exactions et intimidations que font ces hommes en arme » a témoigné un habitant joint par le RJDH.

La même source a précisé que face à cette situation, les parents ont décidé de ne pas laisser  les enfants reprendre  le chemin de l’école ce lundi matin. Par contre, la quasi-totalité de la population autochtone se prépare pour la campagne des chenilles qui s’annonce dans les prochains jours.

Les portes des établissements scolaires demeurent toujours fermées dans la ville de Mbaïki et les villages environnants, malgré l’annonce de la reprise des activités faite par le ministre de l’Education.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 462 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :