Nola : une fille et sa maman violées par les hommes de la Séléka

Nola, 07 mai 2013 (RJDH)- Une fille de 20 ans  et sa mère ont  été violées dans la nuit du 4  au 5 mai à Nola, par des éléments de la Séléka.  Un homme d’une soixantaine d’années, responsable de ce ménage a été également enlevé et une maison incendiée.

D’après les faits rapportés, les éléments de la Séléka ont fait irruption dans la maison des victimes la nuit. Ils ont violé la fille et sa mère et emporté le chef de foyer. « Pendant la nuit  la population manque de paix, une situation  relative aux exactions des éléments de la Séléka et des personnes armées  non identifiées », a témoigné la source.

A cet effet, les responsables de la Séléka ont tenu une réunion  le dimanche 5 mai 2013 à  l’hôtel de ville de Nola avec les leaders communautaires dans le but de trouver des pistes de solutions afin de mettre un terme à ces exactions et restaurer la paix dans la ville.

Un habitant de cette localité a fait savoir que les éléments de la Séléka  et  les jeunes natifs qu’ils ont recrutés dans leur rang, font la ronde toute la nuit. Ils  pillent, volent, violent et kidnappent toutes personnes visitée lors de leur passage.

Dans la nuit du 1er  au 2 mai le bureau de l’inspecteur du fondamental 1 a été pillé par ces hommes armés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 458 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :