Bangui : Les activités scolaires tardent à reprendre dans le 3ème arrondissement

Bangui, 10 mai 2013 (RJDH) – Les s établissements scolaires du 3ème arrondissement n’ont repris les activités académiques. L’insécurité et la peur imposées par des éléments de la séléka, en sont  les causes.

A l’école Yakité, les responsables des établissements du fondamentales1 et les enseignants ont manifesté la volonté de reprendre les activités scolaires, mais les élèves ne se sont pas présentés. « Les enfants ont peur de reprendre les cours, puisque le passage des éléments de la Séléka les inquiète », a souligné Rigobert-Jean Kpokolingo, directeur de l’école Yakité.

Le directeur explique que le passage des véhicules des Séléka avec une vitesse excessive  et leur présence en arme dans les établissements empêchent la reprise des activités scolaires.

Joël Ngarké,  directeur de l’école privée, ‘’Noel Gaïwaka’’,  a souligné de sa part que « sur 800 élèves que compte l’établissement, deux cent seulement se sont présentés pour la reprise. « L’insécurité ne permet pas le bon fonctionnement des activités académiques », a-t-il dit.

« Il appartient aux parents de sauvegarder la vie de leurs enfants. Ces derniers doivent être accompagnés par des personnes adultes à l’école, afin d’éviter d’éventuels incidents », a suggéré Jean-Pierre Gouguia, président des parents d’élèves de l’école Yakité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 458 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :