Bangui : Soutenir les efforts afin de ramener la paix en Centrafrique

Bangui, 10 mai 2013 (RJDH) – La crise militaro-politique qui a déchiré le tissu économique et a fragilisé l’administration centrafricaine a été au centre d’une conférence débat organisé le jeudi 9 mai, par l’Abbé  Fréddy Stéphane Mboula, au centre Jean XXIII, à Bangui.

Dans sa déclaration pour la circonstance, l’Archevêque de Bangui, monseigneur Dieudonné Nzapala Inga a exhorté les participants à cette assise de soutenir les efforts qui se font actuellement par des différentes entités, pour la consolidation de la paix en République centrafricaine.

Abordant le thème de cette conférence qui s’intitule « la paix en République Centrafricaine réalité ou fiction », l’ancien évêque de Kaga-Bandoro, monseigneur François Xavier Yombandje a retracé l’historique des conflits en République Centrafricaine qui remonte depuis plus d’une décennie, caractérisée par le tribalisme et le racisme.

Monseigneur François Xavier Yombandje a également relevé la léthargie connue par la RCA, depuis l’indépendance jusqu’à ce jour qui, selon lui, est dominée par la mauvaise gestion du pouvoir publique. Pour lui, seule la reforme de toutes les instances du pays reste l’unique solution de sortie de crise pour un décollage total de la République Centrafricaine.

Pour le ministre délégué à l’éducation, chargé  de l’enseignement primaire et secondaire, Claude Lenga, les crises que connait la Centrafrique sont nées d’un esprit partisan où l’intérêt  personnel prédomine et fait place à la haine, la jalousie et le tribalisme. « Pour combattre cela, il est temps que chaque fille et fils du pays tous azimut, se lèvent et dénoncent ces mauvaises mœurs qui n’honorent pas la RCA », a-t-il ajouté.

Monseigneur Nestor Nongo Aziagbia, évêque de Bossangoa a quant à lui, fait la genèse de la rébellion de la coalition Séléka  et tous les ingrédients qui ont accompagné cette rébellion. Il a également invité le politique à bannir le tribalisme, le népotisme et garantir la justice pour tous, de payer le salaire aux fonctionnaires et de rapatrier les mercenaires tchadiens et soudanais qui sont actuellement dans les rangs de la coalition Séléka et enfin d’indemniser toutes les victimes de cette crise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 458 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :