Bangui : L’hôpital Communautaire reçoit un don en matelas et médicaments

Bangui, 16 mai 2013 (RJDH) – Un don de 300 matelas a été fait ce  jeudi 16 mai, à l’hôpital communautaire de Bangui, par l’ambassade de France en Centrafrique. Cette aide d’un montant de 10 million a été faite simultanément avec la remise de médicaments mobilisés par un groupe des centrafricains de la diaspora.

La remise officielle des matelas a été faite par M. Serge Mucetti, ambassadeur de la France auprès de la République centrafricaine.  « Au nom de la France je vous remet ces 300 matelas. C’est modeste certes, mais c’est un geste que nous accompagnerons avec d’autres actions différentes dans les autres hôpitaux. Mais aussi d’autres actions de soutiens aux ONG françaises qui travaillent dans le domaine de la santé », a-t-il dit.

Le diplomate français a, dans ses propos, condamné les actes de vandalisme survenus le 24 mars lors de la prise de pouvoir par la coalition Séléka, avant de rassurer son auditoire que la France est toujours au côté du peuple centrafricain. Car en ce moment, selon lui, « on fait beaucoup d’appel à la France et on s’imagine qu’elle n’est pas sur place. Mais elle est présente, elle agit ».

« Au nom de la France je voudrai les condamner une fois de plus avec la plus extrême fermeté les violations des droits humains.  Aucun pays ne pouvait se construire sur des exactions des viols, des vols, des pillages et des atteintes aux droits de l’homme. Et je forme des vœux pour que toutes ces atteintes soient réprimées avec fermetés pour que tout soit édifié et qu’elle ne se reproduira plus à jamais », a-t-il martelé.

L’ambassadeur français se dit « scandalisé » suite aux informations selon lesquelles les orphelinats et les hôpitaux ont fait l’objet de pillage. « C’est absolument condamnable », dit-il, avant de présenter son admiration du corps médical centrafricain.

Dans ses propos de remerciement, le directeur de l’hôpital Communautaire de Bangui, le général Romain Nguitizia, a mentionné que sa structure n’a pas été épargnée des pillages, faits par les éléments de la Séléka. « Un nombre important des matelas, d’équipement et un véhicule de l’hôpital ont été emportés », a-t-il énuméré.

« Cependant, l’hôpital communautaire de Bangui était l’unique centre de santé opérationnel pendant les temps-forts de la crise », a ajouté le général Romain Nguitizia.

La remise de matelas a précédé l’assistance en médicament mobilisé par les centrafricains de la diaspora. Ces produits pharmaceutiques ont été remis à l’hôpital Communautaire par le Monseigneur Dieudonné Nzapalaïnga. Selon l’Archevêque, les bénéficiaires sont des personnes les plus démunies. Il prit le corps soignant de faire bonne usage afin que les destinataires puissent en bénéficier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 458 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :