Birao : Un homme battu par des éléments de la Séléka

Birao, 18 mai 2913 (RJDH) – Un  homme de cinquantaine d’années a été blessé le vendredi 17 mai, après avoir été battu  par des éléments de la Séléka, sur le terrain de football de l’église catholique de la ville de Birao (nord-est).

D’après les faits relatés  par un habitant joint par le RJDH ce samedi 18 mai, l’incident s’est  survenu au moment où la population s’entrainait dans le cadre du préparatif de la fête des mères. La victime était en train d’aider  les participantes à  s’entrainer à l’exercice du défilé.

« Un élément de la Séléka, dans un état d’ivresse, est venu agresser la victime et a commencé  à le châtier. Quand l’agressé voulait  riposter à l’attaque, le porteur de tenue a fait appel à ses compagnons d’arme qui sont venus le conduire dans leur base et l’ont grièvement battu », a raconté un témoin.

La victime a été transférée  à l’hôpital préfectoral de Birao pour des soins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 458 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :