Bangui : Le ministère de la Santé lutte contre la rougeole

Un enfant vacciné (Photo RFI)

Bangui, le 20 mai 2013, (RJDH)- Une campagne de vaccination contre la rougeole, en faveur des enfants de moins de cinq ans,  sera lancée du 22 au 26 mai dans la ville de Bangui. Une initiative du ministère de la Santé publique en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et  le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF).

L’objectif de cette activité est de  prévenir toute propagation de l’épidémie dans le pays. A l’occasion les enfants de six à 59 mois vont recevoir la vitamine A et l’albendazo.

Selon un document rendu public, par la direction de la communication du ministère de la Santé publique, plusieurs cas de rougeole ont été confirmés ce dernier temps par l’institut Pasteur de Bangui.

« Le virus de la rougeole se développe très rapidement et normalement dans les cellules qui bordent le pharynx et les poumons. C’est une maladie virale grave et contagieuse », a souligné le document.

Le document signale que la rougeole est la cause de la mortalité infantile chez les enfants  dans le monde, à partir de 5 à 6 mois, c’est pourquoi une vaccination de riposte s’avère importante pour freiner l’avancée de cette épidémie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 458 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :