Nola : Une présumée sorcière lynchée par la population

Nola, le 07 Février 2014: Une femme présumée sorcière,  âgée d’une cinquantaine a été lynché,  le jeudi  6 février  par la population de la ville de Nola (sud). La victime a été soupçonnée d’être à l’origine de la mort d’un enfant dont le corps  sans vie a été retrouvé au bord de la rivière Sangha.   

Un groupe des femmes manifestant leur colère devant la police

Un groupe des femmes manifestant leur colère devant la police

 « Ils y’a de cela trois  jours que les parents  de cet enfants avaient déclaré sa disparition. Le mercredi 6 février le corps a été retrouvé au bord de la rivière Sangha », a témoigné un habitant joint par le RJDH.

Après plusieurs pratiques traditionnelles par un féticheur, la présumée coupable  étaient  accusée d’avoir tué l’enfant. La population prise de colère s’est jeté sur cette dernière et la mort s’en est suivie.

Aucune réaction des autorités administratives, ni des parents de l’accusée n’est signalée face  à cet acte. Les deux corps ont été inhumés  le même jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 458 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :