Bangui : Une situation alimentaire préoccupante dans la Vakaga

Bangui, 28 novembre 2012 (RJDH) – Frappée par une crise alimentaire en mai dernier, la préfecture de la Vakaga (nord-est) connait encore une situation alimentaire précaire. La population n’arrive toujours par à bien se nourrir après l’intervention des Nations-unies qui lui ont apporté de l’aide.

Pour la plupart des habitants de la ville de Birao, interrogés par le RJDH, il est difficile pour la population des villes touchées par cette famine, de retrouver leur niveau de vie initial, en dépit de l’intervention humanitaire du mois d’août, où des vivres ont été largués à une partie de la population.

« Notre ville a été victime d’une crise alimentaire il y a de cela six mois. Mais jusqu’à présent, nous avons du mal à nous reconstituer ; parce que nous avons mangé nos semences à cause de la faim. J’ai comme impression que cette crise persiste encore dans la région », a indiqué une autorité sous-préfectorale qui a requis l’anonymat.

En plus, une grande partie des champs a été inondés par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville entre les mois d’août et septembre. Pour la même source, il y a une crainte de la population pour un probable retour de la crise  alimentaire dans la région.

« Nos récoltes ont été détruites parce que les parcelles des champs ont été inondées pendant un mois et demi. J’ai tout perdu et je ne sais comment nourrir mes enfants», s’est lamentée une cultivatrice, mère de dix enfants.

Moussa Ibrahim, un habitant de la ville de Birao, s’est dit inquiet de la situation  alimentaire, craignant que la population revive la même situation de la dernière fois. « Le gouvernement et les structures humanitaires présentes en RCA n’interviennent qu’en retard lorsqu’un évènement arrive dans la Vakaga », a-t-il déploré.

A cause de cette inondation qui a détruit les récoltes, nombreux sont des habitants de la ville qui sollicitent une nouvelle intervention.

« Nous demandons au gouvernement et aux structures humanitaires de nous venir en aide. Sinon, la situation sera plus grave que celle qui vient de se produire », a déclaré Ramadine Katré, une mère de famille.

Une source relevant du Programme alimentaire mondiale (PAM) a annoncé qu’un projet pour une assistance alimentaire et sanitaire, en faveur de la population de la Vakaga est déjà soumis aux bailleurs de fonds. Une réponse positive de leur part permettrait d’organiser une nouvelle intervention.

Sur les 45 000  personnes affectées par cette crise, 11 000 personnes ont bénéficié d’une assistance alimentaire. Environ 350 tonnes de nourriture ont été distribuées en août dernier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :